Éducation

Localiser ma douleur

Sélectionez sur le schéma la zone de votre douleur.

Localiser ma douleur

Localiser ma douleur Tête et machoire Tête et machoire Cou Cou Épaule Épaule Épaule Abdominaux Dos Coude Coude Coude Coude Main et poignet Main et poignet Main et poignet Main et poignet Lombaire Hanche Hanche Hanche Cuisse Cuisse Cuisse Cuisse Genou Genou Genou Genou Jambe Jambe Mollet Mollet Tendon d'Achille Tendon d'Achille Pied Pied Pied Pied Pied Pied

Douleur à l'épaule

Tendinite (tendinopathie)

La tendinite de l’épaule est l’inflammation des tendons, en particulier ceux de la coiffe des rotateurs (supra-épineux, infra-épineux, petit rond et subscapulaire) dont la fonction commune est la rotation de l’épaule. Elle peut également toucher la longue portion du biceps. Cette condition douloureuse de l'épaule survient la plupart du temps suite à une utilisation inhabituelle et répétée du bras en élévation. Elle peut aussi être provoquée par un traumatisme à l’épaule, une maladie inflammatoire, par des dépôts de cristaux dans le tendon ou par un processus dégénératif, si présent depuis un certain temps.

Les symptômes :

  • Douleur localisée en avant et/ou sur le côté de l’épaule
  • Diminution de mouvement à l’épaule
  • Diminution de force à l’épaule
  • Douleur qui peut descendre jusqu’au coude, voir la main
  • Parfois un léger gonflement ou une zone plus chaude au niveau de la région douloureuse

 Elle peut être traitée par du repos, une modification des activités et par des traitements en  physiothérapie. 

Bursite

La bursite à l’épaule est causé par une inflammation de la bourse séreuse de l’épaule. La bourse ressemble à un petit coussinet rempli de liquide qui permet aux muscles et aux tendons de bien glisser, sans friction, sur la surface d’un os. La bursite est souvent confondue avec une tendinite puisque les symptômes sont similaires. Les causes sont principalement un traumastime (chute sur l'épaule, un coup) ou un effort répétitif à l'épaule.

Une modification des activités qui exacerbent les symptômes ainsi qu'un programme d'exercices visant à réduire le frottement sur la bourse vous aideront à vous débarrasser de votre douleur. Consultez un physiothérapeute qui vous informera sur la démarche à suivre.

Capsulite

La capsulite à l’épaule, aussi appelée épaule gelée, se caractérise par un rétrécissement de la capsule au niveau de l’articulation gléno-humérale (à l’épaule). C’est une condition particulièrement douloureuse qui se manifeste par une apparition progressive et insidieuse. Les causes sont nombreuses. Elle peut débuter suite à une immobilisation prolongée du bras à cause d’un trouble à l’épaule (tendinite, bursite). Elle peut aussi s’installer de façon idiopathique (sans cause connue).

Il y a 3 phases dans la capsulite :

Phase 1:  La douleur est intense et constante à l’épaule, même pendant la nuit.

Phase 2: Une raideur s’installe à l’épaule et il y a une perte de mobilité.

Phase 3: La douleur est moins présente dans cette phase.La raideur diminue progressivement évoluant vers une récupération plus ou moins complète.

Le processus de guérison complet peut prendre plus de 12 mois si aucun traitement n’est réalisé. C’est pour cette raison qu’il est important de consulter en physiothérapie le plus rapidement possible pour que la récupération soit favorisée.

Luxation - subluxation gléno-humérale

La luxation de l'épaule, communément appelée dislocation, implique une perte de contact totale des surfaces articulaires entre la cavité humérale et la tête de l’humérus. L'articulation de l'épaule est très mobile, ce qui la met plus en danger de luxer que les autres articulations de notre corps. La cause la plus fréquente est une chute directe sur la main, avec le bras tendu. Il y a alors une incapacité à bouger l’épaule et une intervention est requise pour la remettre en place. Cette manœuvre doit généralement être faite à l'hôpital le plus rapidement possible et une période de récupération de plusieurs semaines s'en suit. Un programme d'exercices supervisé par le physiothérapeute vous permettra de reprendre vos activités de façon sécuritaire et de diminuer les risques de récidives.

Signes et symptômes de la luxation

  • Une épaule visiblement déformée
  • On peut voir un gonflement ou des ecchymoses
  • Une douleur intense
  • L’incapacité de bouger le bras
  • Peut provoquer un engourdissement, une faiblesse ou des picotements dans la région touchée ainsi que dans le cou ou le long du bras
  • Présence de spasmes musculaires dans la région de l’épaule

La subluxation est une perte de contact partielle et momentanée des surfaces articulaires de l'épaule. Elle nécessite quelques jours de repos et un programme de rééducation des stabilisateurs de l'épaule qui vous sera enseigné par votre physiothérapeute afin de prévenir la récidive ou l'aggravation.

Entorse acromio-claviculaire

Cette blessure survient suite à une chute ou un contact sur la face latérale de l'épaule. Elle provoque une atteinte des ligaments qui unissent la clavicule à l'acromion (la partie supérieure de l'omoplate). Il y a 3 niveau de grade en fonction du déplacement de la clavicule vers le haut. On nomme parfois cette blessure la séparation de l'épaule. La face supérieure de l'épaule est alors douloureuse et des radiographies sont généralement nécessaires afin d'éliminer la fracture de la clavicule. N'hésitez pas à consulter votre physiothérapeute dans le but d'en accélérer la guérison et d'en prévenir les séquelles.

Déchirure de la coiffe des rotateurs

La déchirure de la coiffe des rotateurs impliquent les muscles permettant les mouvements de rotation et d’élévation du bras. Le plus souvent, la déchirure est dégénérative, c’est-à-dire qu’elle est dù à une usure progressive. La déchirure traumatique quant à elle survient après un traumatique direct (chute sur l’épaule) ou indirect (chute sur la main). Elle provoque une douleur importante et une diminution de la force à l’épaule. L’opération n’est pas toujours proposée. La décision dépend du type de lésion, de l’âge et de la demande fonctionnelle de la personne. Dans les 2 cas, la réadaptation en physiothérapie est indispensable pour soulager les douleurs et améliorer la fonction de l’épaule.